frelon asiatique

Des pièges en prévention

Depuis le mois de janvier, la lutte contre le frelon asiatique mobilise de nombreuses communes. Leur action vise à sensibiliser les habitants à la lutte contre le frelon asiatique et à leur fournir des pièges pour lutter contre cette espèce exotique envahissante. Pourquoi janvier ? A la sortie de l’hivernage, les reines des frelons asiatiques ont besoin d’énergie et se mettent à la recherche de sucre. C’est donc le moment pour commencer le piégeage ! Faits maison ou achetés en commerce, les pièges à frelons permettent surtout de les bannir de vos jardins. Malheureusement, ces pièges éliminent aussi des insectes pollinisateurs. Bonne nouvelle : les techniques de piégeage évoluent. Une récente découverte de l’Université de Tours et de l’Académie des sciences de Chine permettra certainement d’utiliser la phéromone sexuelle du frelon asiatique pour la création d’un nouveau dispositif qui n’attirera que le frelon asiatique.

Nid : attention danger !

S’il y a un nid, c’est une autre affaire : faire appel à un spécialiste de la désinsectisation devient indispensable. Avant tout, il faut s’assurer que vous êtes bien face à des frelons asiatiques. En effet, dans la précipitation, il est possible de le confondre avec son cousin, le frelon européen, moins dangereux et surtout moins agressif vis-à-vis des abeilles. C’est ce qui fait du frelon asiatique une espèce nuisible : les abeilles domestiques constituent un repas de choix pour ces insectes destructeurs qui peuvent détruire des colonies d’abeilles entières. Si vous avez un doute, LGH peut vous conseiller et vous proposer l’intervention adéquate, que ce soit pour un nid de frelons asiatiques, de frelons européens ou de guêpes.

Les nids des frelons asiatiques sont souvent difficiles d’accès et les approcher peut être risqué. De nature déjà agressive, ces insectes le sont encore plus si vous vous approchez. Leur piqûre est non seulement très douloureuse mais elle peut s’avérer aussi très dangereuse. En effet, le frelon asiatique ne perd pas son dard lorsqu’il pique. Il peut donc répéter son geste, et injecter du venin à chaque piqûre, tant que sa poche à venin a eu le temps de se remplir.

Besoin d'un expert ?

Un problème de nuisible, parasite, bio-agresseur… vous souhaitez protéger votre site ?

Nous réalisons une inspection et nous vous envoyons un devis détaillant nos solutions préventives et curatives.

Contactez-nous
LGH 2022 - Tous droits réservés