Lutte contre les moustiquesLutter contre les moustiques … Voici l’un des grands sujets qui occupe de plus en plus nos étés. Et quand on parle de moustiques, il faut voir plus loin que l’été. En effet, avec ce rude adversaire, le combat commence dès le mois de mai pour se terminer en novembre (6 mois !). Voici l’une des informations partagées par Benoît Cottin lors de son intervention sur France Bleu Gironde le lundi 19 septembre.

La lutte contre les moustiques passe par la prévention

Lors de l’interview, Benoît insiste sur l’importance de la prévention qui consiste essentiellement à éliminer tous les gîtes larvaires qui peuvent être présents dans nos jardins, sur nos balcons, dans nos habitations. Il suffit de quelques millilitres d’eau dans un bouchon pour que la femelle y ponde ses œufs et que ces derniers éclosent. Dans une zone infestée de moustiques, l’élimination passe d’abord par un audit des gîtes larvaires. Une fois ceux-ci détectés et éliminés avec des astuces simples, le moustique aura moins l’occasion de se développer. Aujourd’hui, les opérations de lutte concernent surtout le moustique tigre. Déjà bien installé en France, il fait partie des 40 espèces de moustiques qui gâchent nos sorties estivales. Particulièrement tenace, il est implanté dans 67 départements et continue de se développer.

Des méthodes naturelles pour lutter contre les moustiques

Parmi les actions à mettre en place pour lutter contre les moustiques, plusieurs ont été initiées concernant les chauve-souris et les hirondelles. Ces prédateurs naturels du moustique sont particulièrement efficaces (une hirondelle peut en manger 3000 par jour !). Malheureusement, bien qu’elles soient protégées, ces espèces sont en voie de disparition quand le moustique tigre se développe de plus en plus. On a donc tout intérêt à les préserver. En effet, en installant des nichoirs à des endroits stratégiques, nous leur permettons de survivre et nous luttons contre les moustiques. Autres armes naturelles : les huiles essentielles. Qu’elles soient à base de lavande, de menthe poivrée, de géranium ou de citronnelle, elles font fuir les moustiques.

Les insecticides en dernier recours

Leur impact n’étant pas ciblé, les insecticides sont à éviter car ils détruisent d’autres insectes. Les désinsectiseurs comme LGH privilégient toujours la prévention et les méthodes naturelles. En revanche, lorsqu’un cas de dengue (autochtone ou importé) est détecté, les autorités lancent une opération de démoustication dans un périmètre de 150 mètres autour du cas signalé. Cette forme de lutte antivectorielle (tuer le vecteur et donc le moustique) permet d’éviter toute propagation de l’épidémie. Ces opérations ont souvent lieu de nuit pour limiter les impacts environnementaux.

Besoin d'un expert ?

Un problème de nuisible, parasite, bio-agresseur… vous souhaitez protéger votre site ?

Nous réalisons une inspection et nous vous envoyons un devis détaillant nos solutions préventives et curatives.

Contactez-nous
LGH 2022 - Tous droits réservés