Nid frelons aisiatiquesEst-ce que les frelons partent en hiver ?

Avec la chute des feuilles, les nids de frelons dans les arbres deviennent visibles à l’œil nu en automne. Ils sont certes à découvert mais ne sont pas sans risque pour autant. En effet, bien que l’été soit terminé, les frelons disposent encore de nourriture (du lierre entre autres) pour continuer à se reproduire. Le nid de frelons reste donc actif. C’est notamment pour cette raison qu’il vaut mieux ne pas intervenir soi-même. D’autant plus que le frelon asiatique est un animal classé nuisible : il y a obligation de l’éliminer dès que vous constatez sa présence. Par conséquent, si vous repérez un nid de frelons à Bordeaux, une seule consigne : contactez un professionnel disposant de la certification biocide. Lui seul saura déterminer si le nid de frelons est encore actif ou si des futures reines ont décidé de s’y installer pour l’hiver. En fonction de ce diagnostic, il décidera s’il faut détruire le nid de frelons ou si c’est inutile. En effet, passé une certaine période, le nid ne représente plus aucun danger.

Quand meurt un nid de frelons ?

Le cycle de reproduction du frelon asiatique s’arrête dès les premiers froids. C’est à ce moment que se prépare la prochaine saison. Il va y avoir plusieurs étapes :

  1. La reine « de la saison » meurt généralement vers le mois de novembre
  2. En parallèle, des mâles et des gynes (des potentielles reines) sont encore présents dans le nid et s’accouplent
  3. Une fois fécondée, chaque gyne stocke la semence des mâles dans sa spermathèque et va passer l’hiver
  4. Avant d’entrer dans cette phase de diapause, elle va avoir besoin d’énergie et donc de protéines

Cette dernière étape est particulièrement dangereuse pour les abeilles dans les ruches. Pendant cette période très courte, des pièges avec des appâts de viande peuvent être tentés pour capter ces futures reines. Et ce, même si la meilleure saison pour le piégeage de frelons asiatiques à Toulouse reste le printemps pour intercepter les futures reines dès leur sortie et le reste de l’année pour capturer les ouvrières. La difficulté reste d’avoir un piégeage spécifique pour éviter d’attraper d’autres insectes (mouches, frelons européens, abeilles…).

Ensuite, pour « hiberner », la gyne va s’isoler. Elle peut rester dans le nid mais le plus souvent elle le quitte pour s’abriter dans un autre endroit (tronc creux, cabane de jardin…). Au printemps qui suit, si elle survit, elle construira un nouveau nid. L’ancien alimentera les oiseaux qui iront y picorer les larves mortes laissées par les frelons.

Si vous apercevez un nid de frelons à Bordeaux, Nantes ou Toulouse, contactez-nous !

Besoin d'un expert ?

Un problème de nuisible, parasite, bio-agresseur… vous souhaitez protéger votre site ?

Nous réalisons une inspection et nous vous envoyons un devis détaillant nos solutions préventives et curatives.

Contactez-nous
LGH 2022 - Tous droits réservés