Se dire que les nuisibles doivent totalement disparaître semble radical. En effet, si certaines espèces sont déclarées nuisibles c’est parce que leur mode de vie a des conséquences dommageables pour les êtres humains. Pour autant, si elles étaient là avant nous, il y a certainement de bonnes raisons…

piège pour dépigeonnisationLes nuisibles à surveiller

Les nuisibles à surveiller font l’objet d’une liste mise à jour tous les trois ans. La dernière actualisation est parue au Journal officiel au début du mois d’août. Il s’agit de l’Arrêté du 3 août 2023 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts. En plus des nuisibles que les professionnels de la 3D (Dératisation, désinsectisation et désinfection) traitent dans leur métier, il y a donc les ESOD (Espèces susceptibles d’occasionner des dégâts). Ces dernières n’entrent pas dans notre giron (sauf pour le pigeon). Seuls les piégeurs agréés agissent pour limiter leur prolifération, dans le respect de la réglementation en vigueur. En tant qu’expertes de la dépigeonnisation à Bordeaux, les équipes LGH interviennent essentiellement pour réduire les populations de pigeons.

La qualification des nuisibles à surveiller se fait selon le Code de l’environnement. En effet, celui-ci prévoit que le ministère de l’Écologie, en charge de la chasse, établisse un arrêté tous les trois ans pour lister les ESOD. En outre, cet arrêté précise les règles pour leur piégeage ou leur abattage. Parmi les critères servant à désigner telle ou telle espèce comme ESOD, le ministère se base sur trois critères selon lesquels cette liste doit :

  • Maintenir l’intérêt de la santé et de la sécurité publique
  • Assurer la protection de la flore et de la faune sauvages
  • Prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles et à d’autres formes de propriété.

Qui sont les ESOD ?

Nous retrouvons les ESOD dans trois catégories :

  • Le groupe 1 qui concerne les espèces non indigènes. Ainsi, comme ils ne sont pas originaires de notre zone géographique, le chien viverrin, le vison d’Amérique, le raton laveur, le ragondin, le rat musqué et la bernache du Canada entrent dans cette catégorie.
  • Le groupe 2 fixe la liste des espèces d’animaux indigènes classées susceptibles d’occasionner des dégâts dans chaque département. De cette façon, comme il existe des disparités territoriales, chaque Préfet, après consultation de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage, propose une liste. Dès sa « nomination » sur cette liste, l’espèce concernée y reste au moins trois ans.
  • Le groupe 3 concerne les espèces pour qui le ministère prend un arrêté annuel concernant les périodes et les modalités de chasse. Il s’agit du sanglier, du lapin de garenne et du pigeon ramier.

Est-ce que les nuisibles doivent totalement disparaître ?

L’élimination des ESOD se fait dans un cadre réglementaire par des personnes qui possèdent un agrément spécifique. Par conséquent, nous pouvons en déduire qu’il n’est pas question de les faire disparaître. En effet, lorsque des espèces apparaissent dans la liste des ESOD, il s’agit surtout de régulation des populations.

Cela s’explique par le fait que chacune de ces espèces possède un rôle dans notre écosystème. Ainsi, la belette d’Europe s’alimente entre autres avec des petits rongeurs et des reptiles ; en consommant des graines, la pie bavarde et le corbeau freux en rejettent avec leurs déjections et participent au développement de la végétation… C’est notamment pour ces raisons qu’il n’est pas question de faire disparaître totalement les ESOD. La maîtrise de leurs populations participe autant à l’équilibre environnemental qu’à l’amélioration de la cohabitation avec les humains. Ainsi, dans le cadre de nos interventions de dépigeonnisation à Nantes, Bordeaux et Toulouse, nous agissons toujours de manière raisonnée.

Si vous avez besoin de nous pour lutter contre la présence de pigeons, contactez-nous !

Besoin d'un expert ?

Un problème de nuisible, parasite, bio-agresseur… vous souhaitez protéger votre site ?

Nous réalisons une inspection et nous vous envoyons un devis détaillant nos solutions préventives et curatives.

Contactez-nous
LGH 2023 - Tous droits réservés