Quel est le cycle de la chenille processionnaire ?

Les chenilles processionnaires du pin migrent suivant les saisons.
De décembre à avril, en fonction de l’exposition solaire, elles quittent leur nids au sommet des arbres pour aller s’enfouir dans le sols.

Durant cette période d’hibernation, elle entame leur métamorphose pour devenir papillon.

La chenille processionnaire a-t-elle des prédateurs ?

Suivant la période du cycle, les prédateurs sont différents :

  • durant la procession, les chenilles sont menacées par les coucous,
  • la huppe se nourrit plutôt des chrysalides durant l’hibernation,
  • en fin de cycle, l’engoulevent chasse les papillons devenus adultes.

Mais leur plus grand prédateur est la mésange qui les chasse durant tout le cycle. Œufs, chenilles, quelque soit la saison, la chenille est au menu. La mésange peut engloutir près de 500 chenilles par jour.

Elle est un excellent allié dans la chasse à la chenille processionnaire.

Chenilles processionnaires : quel danger ?

La chenille processionnaire a des poils urticants sur l’intégralité du corps. Démangeaisons, plaques sur la peau ou conjonctivite peuvent se développer suite à un contact avec une chenilles processionnaire. Certaines personnes allergiques peuvent finir aux urgences.

Mais il ne suffit pas de se tenir à distance : si elle se sent menacé, la chenille processionnaire peut projeter ses poils dans l’air.

Besoin d'un expert ?

Un problème de nuisible, parasite, bio-agresseur… vous souhaitez protéger votre site ?

Nous réalisons une inspection et nous vous envoyons un devis détaillant nos solutions préventives et curatives.

Contactez-nous
LGH 2022 - Tous droits réservés