Quand se termine la saison des chenilles processionnaires ?

Les chenilles processionnaires du pin, Thaumetopoea pityocampa, sont connues pour leurs processions que vous pouvez observer à partir de décembre jusqu’au début du printemps voire jusqu’à la fin du mois d’avril, suivant la région ou l’exposition solaire de l’arbre.

C’est la période durant laquelle elles quittent leurs célèbres nids cotonneux pour aller s’enfouir dans le sol et se transformer en papillons.

Contactez-nous

Quels sont les prédateurs des chenilles processionnaires ?

Là encore, tout est question de cycle !
Les coucous attaquent au début du printemps pendant la procession. La huppe prend le relais en se nourrissant des chrysalides. Le mystérieux engoulevent chasse ensuite les papillons adultes. Enfin, la plus grande consommatrice de chenilles processionnaires arrive sur le haut du podium : la mésange prédate durant tout le cycle ! L’été, elle se nourrit des œufs puis en automne et en hiver, les jeunes chenilles font partie de son menu. Une mésange peut consommer jusqu’à 500 chenilles par jour en période hivernale !

Alors, si vous voyez un nid de mésanges, protégez-le !

Quel est le danger des chenilles processionnaires ?

Le danger se situe au niveau de leurs poils, très urticants. Leur contact peut entraîner des démangeaisons, l’apparition de plaques sur la peau, le développement d’une conjonctivite ou encore de maux de gorge. Certaines personnes allergiques peuvent devoir aller directement aux urgences. Il ne suffit pas de ne pas y toucher. En effet, si elles se sentent en danger, les chenilles processionnaires sont capables de projeter leurs poils par milliers dans l’air.

Besoin d'un expert ?

Un problème de nuisible, parasite, bio-agresseur… vous souhaitez protéger votre site ?

Nous réalisons une inspection et nous vous envoyons un devis détaillant nos solutions préventives et curatives.

Contactez-nous
LGH 2022 - Tous droits réservés