Des environnements différents

Selon qu’il intervienne en ville ou à la campagne, un dératiseur va devoir agir différemment. En effet, les caractéristiques de l’environnement vont orienter vers telle ou telle espèce de rat. Ainsi, lorsque nos techniciens dératiseurs à Toulouse interviennent en milieu urbanisé, ils vont devoir faire face au rat d’égout. A contrario, nos équipes de dératisation à Nantes sont plus souvent sollicitées en milieu rural pour des cas d’invasion de rats noirs. On retrouve d’ailleurs ce rat sur les sites de l’IAA (Industrie agro alimentaire). Selon le milieu, les opportunités qu’il propose et les caractéristiques de l’animal, nous devons donc adapter nos méthodes.

Rat des villes

Le rat des villes : le rat d’égout

Appelé également rat marron, surmulot et rat gris, le Rattus norvegicus est majoritairement présent dans les zones urbaines. Omnivore opportuniste et parfois carnivore (oisillon, souris), il apprécie particulièrement les poubelles auprès desquelles il va régulièrement se ravitailler. La présence d’eau est également très importante pour lui puisqu’il a besoin d’en consommer 20 à 30 g par jour. Long de 25 cm avec une queue de taille quasiment de même dimension, il se faufile partout. Un trou de 15 mm lui suffit pour se créer un accès.

Sa présence passe rarement inaperçue (odeurs, bruits, crottes…) et doit être rapidement signalée. En effet, comme il est porteur de virus et de parasites, il peut transmettre des maladies dont la plus courante reste la leptospirose.

Pour s’en débarrasser, le dératiseur va d’abord identifier ses lieux de passages. Cette information va lui servir pour positionner des rodenticides et des plaques de glu. Parallèlement à cela, il va étudier l’environnement afin de trouver l’origine de cette présence (trou dans une canalisation, absence de soupirail…) et conseiller de l’éliminer. Parmi les mesures mises en place, le dératiseur va également s’assurer de faire supprimer toute source d’eau.

Rat noirLe rat des champs : le rat noir

Le Rattus rattus possède également les noms de rat des greniers et rat des navires. Alors que son cousin le rat des villes préfère circuler au sol, le rat noir occupe davantage les greniers et les combles. De cette façon, ils ne se croisent pas ! Excellent grimpeur et équilibriste, il peut passer d’un bâtiment à un autre en trottinant sur des câbles (et même sur des fils à linge). Concernant son repas, ce qui l’intéresse surtout ce sont les céréales. Son alimentation est donc essentiellement végétale même s’il peut commettre des écart en consommant des insectes et des petits vertébrés.

Tout comme son cousin, il laisse derrière lui suffisamment de traces pour le détecter. Également porteur de maladies, il constitue un danger sanitaire. Souvent présent dans les silos ou zones de stockage de l’industrie agro-alimentaire, sa présence est particulièrement surveillée.

Comme il est arboricole, le contrôle de cette population d’espèce envahissante va nécessiter une recherche intense des passages d’accès. En effet, ils peuvent se faire par la végétation sur la façade ou grâce aux branches en contact avec la toiture. Toutes ces possibilités doivent donc être éliminées. Ensuite, des rodenticides vont être placés sur son territoire (combles et greniers). Comme il est plus restreint que celui du rat d’égout, cela permet de circonscrire rapidement la zone d’intervention.

De façon globale, qu’il intervienne en ville ou à la campagne, un dératiseur va analyser la situation pour savoir à quelle espèce il a affaire. Sa connaissance des nuisibles, de leur cycle de vie et de leurs comportements vont lui permettre d’intervenir efficacement.

Que vous soyez à la ville ou à la campagne, nous pouvons intervenir pour vous débarrasser de rats. Contactez-nous !

Besoin d'un expert ?

Un problème de nuisible, parasite, bio-agresseur… vous souhaitez protéger votre site ?

Nous réalisons une inspection et nous vous envoyons un devis détaillant nos solutions préventives et curatives.

Contactez-nous
LGH 2024 - Tous droits réservés